Cours de l'action

57,50 €
( 0,88 %)
30/09/2022-17:35

Cours de l'action

57,50 €
( 0,88 %)
30/09/2022-17:35

L’immeuble de bureaux « Le Gaïa » vendu par PAREF & GA Smart Building

A la suite d’un important travail de valorisation effectué par les équipes de gestion, le Groupe PAREF par le biais de sa JV avec GA Smart Building, a finalisé la cession – le 28 Mars dernier – de l’immeuble de bureaux « Le Gaïa » à la Foncière canadienne Inovalis REIT.

Cet ensemble immobilier, développé en co-promotion par GA Smart Building et PAREF, est situé à Nanterre, au cœur de l’éco quartier des Bergères, à proximité du hub de la Défense et accès immédiat aux transports, commerces et services.

Imaginé par le cabinet d’architectes « Ateliers 115 », cet immeuble de plus de 11 000 m² propose un cadre soigné et agréable avec une décoration épurée et design, faisant notamment appel à des matériaux nobles comme le bois, le verre et l’acier.

Jouissant d’une belle visibilité, il offre en outre de nombreuses prestations de qualité : terrasses aménagées, espaces de réunions modulables mais aussi restaurant inter-entreprises, espace de co-working et gaming-zone. Autant de services tournés vers le bien-être des usagers.

« Le Gaïa » s’inscrit également dans son tissu urbain et tient compte des aspects environnementaux dans sa conception et gestion, conformément à la démarche RSE définie par le Groupe PAREF.  L’immeuble bénéficie des certifications HQE et BBC Effinergie qui s’intègrent à une démarche de régénération urbaine. Dans cette dynamique, des ruches ont également été installées en toiture.

« Nous sommes ravis d’annoncer la conclusion de cette opération majeure, signe de l’expertise du Groupe PAREF et de notre capacité des équipes à créer de la valeur à long terme pour nos actionnaires et l’ensemble de nos partenaires. »

Antoine Castro – Président Directeur Général Tweet

CBRE conseillait PAREF et GA Smart Building dans le cadre d’un mandat co-exclusif de vente avec BNP Paribas Real Estate. Les vendeurs étaient également accompagnés par l’étude Wargny – Katz.